Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Avec des si...

Douce utopie que de se faire comprendre...

"L'enfer c'est les autres". Monsieur Sartre ne le savait que trop bien. Et c'est bien ces "autres" qui ont fait de ma vie un enfer. Ha ! Avec des si... j'aurais pu la refaire, ma vie, la revivre, la changer, en mieux peut-être ? En bien ?

Hélas, tout ceci n'est que rêve naïf, douce utopie ! Il est impossible de changer nos desseins, nous ne pouvons revenir en arrière, et nous le savons bien.. Et nous devons vivre avec, faire avec, et nous battre, coûte que coûte, quoi qu'il en coûte, afin de survivre, dans cet univers où tout est incertain, où rien n'est jamais parfait. Car il nous faut survivre, tomber mais nous relever, ne jamais baisser les bras, et se battre pour le meilleur et pour le pire, et jusqu'à ce que mort s'ensuive...

Vous allez me dire que c'est un peu morose tout ça, mais c'est la pure et simple vérité. Si vous aviez eu ma vie, vous comprendriez chacun de mes mots comme s'il sortait directement de votre bouche, de votre tête, de votre cœur et de vos tripes. On peut tenter de s'identifier aux autres, à leurs sentiments, vécus, heureux ou malheureux d'ailleurs, mais jamais, oh non, jamais ! Nous ne pourrons ne serait-ce que ressentir à la place de quelqu'un d'autre. En ce sens, même si nos douleurs et nos joies se ressemblent, elles ne sont jamais identiques. Personne ne peut jamais vraiment nous comprendre.  Voilà pourquoi nous nous sentons souvent si seuls, tellement incompris. Et même si "l'enfer c'est les autres", pourtant, nous avons tous besoin d'autrui. Permettez-moi de me faire comprendre, du moins, du mieux possible...

 

Seuls, sur le chemin de nos desseins...